CV Tomas Matauko

FORMATIONS 

2005 Diplômé en section montage à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS), à Bruxelles, Belgique.
2003 Master Supérieur des Beaux Arts avec les félicitations du jury à l’École National Supérieure d’Art de Paris-Cergy (ENSAC), France.

CONCEPTION DE PROJETS ET COMMISSARIAT

09/2015-­‐(en cours) Conception, réalisation, direction artistique et commissariat du projet de performance L’École qui marche en collaboration avec Marta Jonville.
03/2014 Des Ensembles, exposition en collaboration avec Łukasz Białkowski et Marta Jonville au Polarium de la Fabrique Pola à Bordeaux, France.
12/2013 Mechanizmy Porozumiewania, exposition en collaboration avec Marta Jonville et Piotr Sikora au MOS à Cracovie, Pologne.
11/2013 Mechanizmy k dohode, programmation et exposition en collaboration avec Marta Jonville à Tabačka KulturFabrik, Košice, Slovaquie.
10/2013 Deadline, exposition en collaboration avec Marta Jonville au Multi Arts Center Bakelit, Budapest, Hongrie.
05/2012-04/2014 Conception, réalisation, direction artistique et commissariat du projet artistique Mécanismes Pour Une Entente en collaboration avec Marta Jonville.

EXPOSITIONS

05/2012 And the wind cries exposition en binôme avec Frédéric Desmesure à la Fabrique POLA, Bordeaux, France.
02/2012 Méditation #4 lors de l’exposition OneOneOne à la Fabrique POLA, Bordeaux, France.
05/2011 Act to Say en binôme avec Marta Jonville lors de l’exposition N/Border coordonnée par Jean-Paul Labro au espace Le Bel Ordinaire / Les Abattoirs à Billère, France.
11/2003 Hally lors de l’exposition collective Bienvenus dans La Vitrine/Glassbox à Paris, France. Commissaire de l’exposition : Pierre Gicquel
10/2002 Projection de la vidéo L.A. 2019 dans Plus qu’une image, programmation vidéo faite par Caroline Bourgeoise à l’occasion des Nuits Blanches de Paris 2002 à Paris, France.
09/2002 Installation sans titre lors de l’exposition collective des journées du patrimoine au Musée des Monuments de France à Paris, France.

PROJECTIONS

09/2012 Projection du film Marchons, Marchons lors de la biennale d’architecture, d’urbanisme et de design de Bordeaux.
01/2009 Projection du film Cette maison est trop grande à L’épongerie à Bruxelles, Belgique.
06/2008 Projection des films Neige, Harpe sur Seine et Manger à St. Symphaurien aux ateliers Claus à Bruxelles, Belgique.
09/2006 Projection du film Un trait découpe des montres et des coupes au théâtre Varia à Bruxelles, Belgique.

PUBLICATIONS

06/2008 Dors. 126 pages. Poème. Éd. Un bureau sur le Rail.
11/2007 Cantate funèbre. 13 pages. Poème. Éd. Un bureau sur le Rail.
06/2007 Le Temps-Situation. 84 pages. Mémoire de fin d’études.
02/2007 La Jeune Bâtarde et la Modernité. Traduction de l’espagnol de l’essai écrit par Guadalupe Echevarria. Éd. Le Festin, octobre 2008.
08/2006 Insertion du Miroir. 12 pages. Essai. Éd. Un bureau sur le Rail.
03/2005 L’université de la mort. 9 pages. Nouvelle. Éd. Un bureau sur le Rail.
11/2003 Martha ! 5 pages. Poème. Éd. Un bureau sur le Rail.
02/2001 Fausses pistes. 23 pages. 9 nouvelles. Éd. Un bureau sur le Rail.

RÉSIDENCES

06/2012-01/2014 Mieszkancy Galeria. Cracovie, Pologne.
02-03/2012 Résidence itinérante entre Hiroshima et Fukushima au Japon en collaboration avec Frédéric Desmesure.

BOURSES

2004 Bourse de fin d’études accordée par la région du Pays Basque espagnol.

ENSEIGNEMENT

02/2013-12/2014 Enseignant hors-sol pour les Beaux Arts de Bordeaux (2è, 3è et 4è années) – Ateliers ouvert & workshops en Pologne, Slovaquie, Hongrie et Roumanie.
01-06/2013 Conception d’un Open-Studio adressé aux étudiants en 4è année de l’Académie d’Art de Cracovie, Pologne, en collaboration avec Marta Jonville et Roman Dziadkiewicz.

ATELIERS

12/2011 Trans 7 portes. 2×30 min. Hdv. Film performance en collaboration avec la direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Produit par la PJJ.
05/2011 Participation en tant que réalisateur et cadreur de la performance Act to Say au sein du workshop N/Border dirigé par Jean-Paul Labro pour l’École des Beaux Arts de Pau.
06/2006 Montage des court-métrages Carte de séjour, 12 min. Ça m’empêche pas de rêver, 19 min. La rencontre, 22 min. DVCam. Réalisés par Ève Duchemin à l’occasion d’un atelier vidéo dans l’Institut Bischoffsheim pour jeunes primo arrivés à Bruxelles. Produit par Mourad Boussif.

COMMANDES

10/2010 Réalisation et montage du film La Ville Mobile faisant partie de la Biennale Internationale de Design 2010 à Saint Étienne. 14 min. HDV. Produit par la Mairie de Bordeaux et la Cité du Design de Saint Étienne.
04/2010 Réalisation et montage de 9 entretiens faisant partie de l’exposition In Progress au Grand-Hornu. Produit par le Grand-Hornu Images.
03/2008 Réalisation, montage image et son du film institutionnel Visite à Cologne. 7 min. HDV. Produit par Chuck de Liedekerke pour Angalio productions. Film commandité par Jacqueline Mesmaeker pour le Groupe Lhoist.

COLLABORATIONS au CINÉMA les ARTS VIVANTS (sélection)

05/2011 Réalisation et montage de la captation de la performance Blast créé par Marta Jonville. 14 min. HDV. Produit par PointBarre/Éloïse Vene à Bordeaux, France.
09/2010 Montage Lulu. 14 min. HD. Réalisé par Vincent Sornaga. Produit Émulations (court-métrage de fiction diffusé à l’intérieur de la pièce de théâtre Projet Lulu mise en scène par Vincent Sornaga). Grand Prix du Festival Émulations 2010. Bruxelles, Belgique.
12/2009 Réalisation de la captation de la performance Soap Opera créé par Marta Jonville. 16 min. HDV. Produit par le festival Les Grandes Traversées. Bordeaux, France.
11/2009  Coréalisation et montage du film de danse Wibstückr. 7 min. DVCam. D’après le spectacle du même nom crée par Marie Papon et Rosita Lagos-Diaz. Produit par le CCN de Lyon. Lyon, France.
01/2009 Création vidéo de la pièce de théâtre Un Fils de Notre Temps mise en scène par Coline Struyff. Produit par la compagnie Mariedl. Bruxelles, Belgique.
10/2008 Réalisation et montage de la captation de la performance Le Swing Dans La Peau créé par Chloé Spoto. Produit par le Théâtre de la Balsamine. Bruxelles, Belgique.
07/2007 Montage image et son du film d’art Vidéo 4, 63 min. DVCam. Réalisé par Assunta Ruocco. Produit par Marcel Marette. Sorrento, Italie.
05/2007 Collaboration au montage image du film documentaire Nawna, 113 min. DVCam. Réalisé par Nazim Djemaï. Produit par Thierry Lounas pour Capricci films. Prix de la compétition nationale française Georges de Beauregard au FID Marseille 2007 et Mention spéciale du jury du GNCR. Paris, France.
07/2005 Premier rôle du court-métrage de fiction Combat. 54 min. XDCam. Réalisé par Patrick Carpentier. Produit par Geneviève DeBauw pour Thank You & Good Night. Prix Teddy Award au festival de cinéma de Berlin 2006. Rochefort, Belgique.
04/2005 Montage du film d’art Seul à seul. 18 min. 35 mm. Réalisé par Shalimar Preuss. Produit par Le Fresnoy. Tourcoing, France.
02/2005 Montage du film d’art Toute grande toute seule. 13 min. 35 mm. Réalisé par Isabel Martin. Produit par l’INSAS. Bruxelles, Belgique.

Palabre #1 – Pour un nouvel éco-système de la culture

La Palabre - Crédit : PointBarre

Dimanche 12 octobre 2014 à 11hSalle de l’Atelier du Conservatoire à Bordeaux
> Invité : Guillaume du Boisbaudry
> Dans le cadre de la manifestation ALTERNATIBA GIRONDE – www.alternatiba.eu/gironde/

Event Facebook ici.

A la suite de la Palabre #0 du 17 juin 2014, l’analyse des débats et des propositions nous ont permis de choisir trois premiers axes de travail, constituant un premier cycle de rencontres. Toujours dans la volonté de réunir les désirs de participation au renouvellement des référentiels métropolitains, nous avons pu cibler :

#1- La question de la culture inscrite dans un écosystème métropolitain.
#2- La question de la « rentabilité » de la culture et de ses acteurs, dans tous ses sens.
#3- La question du caractère « populaire » et de ses injonctions.
_________________________________________

La Palabre #1 – Pour un nouvel éco-système de la culture :

La réflexion s’articule autour de l’idée de considérer les activités culturelles – au sens large du terme – comme un écosystème, où les différents acteurs ne sont pas isolés dans un univers cloisonné, mais en interaction permanente, se nourrissant mutuellement. Un système où l’on pense la naissance et la croissance des initiatives, leurs moyens matériels et leur économie, dans une logique qui n’est plus verticale, mais horizontale. En gros, nous travaillons sur le même objet, et partageons le même territoire, il est nécessaire de considérer l’ensemble du tissu culturel avec un même niveau d’importance, chacun étant nécessaire à l’autre. Une écologie, donc.

Questionner la culture en termes d’écosystème permet de :
– Envisager le problème dans sa globalité : dans l’écosystème tous les utilisateurs sont pris en compte, notamment les utilisateurs finaux (amateurs, praticiens, clients, publics, usagers), ce qui permet de dépasser le cadre enfermant de la filière.
– Envisager la dimension temporelle : le système est dynamique, changeant, évolutif, divers, diversifié, chacun y évolue à un rythme singulier, et tous interconnectés dans un cadre global.
– Replacer la question de l’économie à sa juste place : comment s’organisent les échanges – pas uniquement monétaires – entre les acteurs ?
– Intégrer une dimension écologique à la réflexion : comment un « système » favorise t-il (ou non) l’éclosion des initiatives ? Comment agence t-il la diversité ? Comment organise t-il le repli des obsolescences ?
_______________________________________

Guillaume Du Boisbaudry :

Directeur de la revue Nécessaire. Il est depuis 2012 directeur de recherche à l’Institut des Hautes Études en Arts Plastiques. Il est chargé de cours en philosophie de l’art durant 5 ans à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette. Il voyage en France et à l’étranger et observe des expériences réalisées issues d’utopies comme le jardin-forêt de Steve Page, les propositions architecturales d’auto-construction en forêt du mouvement Reforesting Scotland, ou alors les expériences de culture forestière et de forêt communautaire de Croft 7 près d’Inverness.

Palabre 0 - Crédits : Marta Jonville