Anne-Laure Boyer

Anne Laure Boyer réactive les mémoires des territoires délaissés. Avec la photo, la vidéo, la collecte de paroles, d’histoires et d’objets, elle tisse un regard tour à tour sensible, critique ou onirique sur la destruction-reconstruction des bâtis et des vécus, entre passé et futur.

« L’appartement dans les bois », installation in situ, 2009-2010 *

Entre Paris, sa ville d’origine, Milan, (Académie des Beaux-Arts), Strasbourg, (école des arts décoratifs), Casablanca et Marseille, son parcours artistique est aussi géographique.
En s’attachant à des territoires particuliers, elle compose son travail à partir de son immersion dans des situations de mutations urbaines.

Installée en Espagne depuis octobre 2011, elle a commencé par explorer plusieurs aspects des cycles d’abandon et de transformations urbaines: maisons occupées, chantiers en suspend, villes fantômes, villages abandonnés, barrages hydrauliques et villages submergés… Une première phase de recherche pour tenter d’élaborer une cartographie du rapport au temps et à fabrique de la ville propres à l’Espagne, et voir comment ces sites peuvent être réactivés, par l’appropriation sociale et/ou l’acte artistique.

Anne Laure Boyer est diplômée de l’Ecole Supérieure des Arts-Décoratifs de Strasbourg, après des études en arts-plastiques à l’Université Paris 8 et à l’Accademia di Belle Arti di Brera, à Milan. Son parcours professionnel s’est construit autour de résidences d’artiste ou de commandes impliquant des territoires et des milieux spécifiques, notamment le programme de rénovation urbaine de l’agglomération de Bordeaux, de 2006 à 2011.

 www.annelaureboyer.com

*Cette oeuvre a été présentée lors de Panoramas 2010, et réalisée dans le cadre du projet « Déménagements », une résidence de création dans le contexte de la rénovation urbaine de Floirac. « Déménagements » est un projet porté par Anne-Laure Boyer et produit par PointBarre, avec le soutien de la Ville de Floirac, la Région Aquitaine, la Drac Aquitaine, le plan Dynamiques espoir Banlieues, les éditions Filigranes, le bailleur Aquitanis et la Fabrique Pola.