Marta Jonville

319836_10151281272543423_1566566872_martajonville-350px

Acting-out, performance, Kasarne Kulturpark, Kosice, 2010

Marta Jonville est dans une pratique du geste, de la performance, du projet et de la sculpture sociale. Diplômée de l’École National Supérieure des Arts Décoratifs de Limoges, elle a co-créé en 1999 à Bordeaux les Post-Modèles, collectif d’artistes féministes et performeuses. En 2000 elle rejoint les collectifs Zebra3 et Bruit du Frigo, où elle travaille la performance dans les espaces publics. Ils fondent ensemble la Fabrique Pola.

De 2007 à 2014 elle co-crée l’association PointBarre, elle y développe et expérimente des projets collectifs transnationaux (« Feedback », « Mécanismes pour une Entente ») et elle enseigne dans trois ateliers ouverts (espace hors sol) à l’université Kosice, à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie et à l’EBABX.

Depuis 2009 Tomas Matauko et Marta Jonville forment un duo. Leur recherche se focalise sur des méthodologies de création collective, pluridisciplinaire et internationale, s’appuyant sur des contextes historiques et politiques du passé qui ont encore une influence aujourd’hui.  Ils travaillent en ce moment sur « L’École qui marche », une performance à forte dimension pédagogique, historique et sociale. « L’École qui marche » se déroulera de 2017 à 2020 et la première partie sera développée à l’Annexe B en 2016 et 2017.

CV en français ici
Page Wikipedia ici

« Marta Jonville never works alone; she seems to have a team’ spirit. She will entrust to her guests responsibilities and leave them free to get over situations, to let itself exceed by them, by the events.
From these falsely improvised contextual plays and their documentation, the artist will re-create an endless fictions, using more usual art mediums. Her practices, involving psychology and social behaviors becomes strangely actual and delayed, a mundane game of re-constructions. 
May we say Marta Jonville is a catalyst of a new type ?
Since a long time art is not only made by forms, but by its own process of production. So, bigger and bigger, and constantly evolutive, in permanent mutation, Marta’s familly gives a new perspective to the daily gestures and reflexes of the artistic world. »
D.A

CV in english here
Wikipedia here