Feedback en actions

Snapz Pro XSnapz005

I-ERASMUS

En décembre 2009 Marta Jonville rencontre Anna Tretter, directrice du département Nouveaux Médias à l’Ecole des Beaux-Arts de Košice.
Anna Tretter a très vite souhaité avoir des liens avec l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux. l’Ecole d’Enseignement Supérieur d’Art de Bordeaux (EBABX) a très vite démontré son intérêt pour cette proposition par la voix de sa directrice de l’époque, Guadalupe Echevarria.

La convention ERASMUS a été signée en février 2009.

Suite à cela Anna Tretter et Marta Jonville ont sélectionné trois étudiants en fin d’études pour partir en ERASMUS aux Beaux-Arts de Bordeaux d’octobre 2009 à février 2010 et intégrer le projet Feedback.

La sélection des étudiants s’est faite sur :

– Leur motivations.
– Leurs capacité à échanger et travailler avec d’autres artistes (en perspective du workshop au TNT)
– La qualité de leur travail.

Les trois étudiants sélectionnés de Košice ont été logés à la Fabrique Pola durant toute la durée de leur séjours (partenariat PointBarre /Pola).

Suite au workshop au TNT et la fin de Feedback, trois autres étudiants des Beaux-Arts de Bordeaux sont partis à Košice de mars à juin 2010, poursuivant la démarche de coopération engagée.

II-Micro-Résidences à Košice 

Les Micro-résidences d’artistes à Košice ont été conçues pour appréhender la ville.
C’est une prise de contact avec la cité, avec les acteurs culturels, les étudiants, les professeurs de l’école d’art de Košice, le public. On pourrait dire qu’il s’agit d’un « amuse-gueule », destiné à donner envie aux artistes et aux partenaires de créer des liens. L’aspect relationnel a été primordial, des espaces de rencontre et de convivialités ont été réservés durant le temps de résidence.

D’autre part, c’est dans cet espace que se sont rencontrés les acteurs du workshop au TNT. Ici a commencé une réflexion sur le collectif, sur le « créer ensemble », et sur le « vivre ensemble ».

Chaque artiste invité a travaillé avec des étudiants de Košice qui, plus tard ont été invités à Bordeaux.

Artistes invités :

Nicolas Maigret

Eddie Ladoire et Mauve Serra

Jean-Paul Labro et Isabelle Carlier

Coralie Ruiz

III Résidence de Marta Jonville

Durée de la résidence : un an et demi à Košice.

Marta Jonville était partie avec le projet de travailler sur les Spartakiades. Košice 2013 devait accompagner l’artiste pour la recherche de documents d’époques cinéma, vidéo, journaux. Ce travail n’a pas pu être fait par Košice 2013. L’artiste n’a pu avoir accès aux archives.

Malgré tout, durant cette résidence, Marta Jonville a continué à développer sa pratique de performance dans l’espace public sur ce nouveau territoire. Invitée par toutes les institutions artistiques et culturelles de Košice, Marta Jonville a lié le développement de projets avec les étudiants avec sa propre recherche artistique, dans différents endroits qui sont depuis devenus des espaces de l’art contemporain. Elle a par ailleurs énormément travaillé avec Tabacka KulturFabrik (Bona Fide), avec de nombreux workshops et des programmations régulières. Au cœur de ses expérimentations, les explorations urbaines ont pris toute leur place, par des performances dans l’espace public ou des ateliers d’effractions en friches urbaines. Un an de pratique artistique et d’explorations dans l’espace public.

IV-Plate-forme artistique inédite entre košice et bordeaux au TNT.

Direction artistique : Marta Jonville
Format : 10 jours de workshop et 24 heures de presentation publique.
Le workshop au tnt a cloturé l’année et demie d’échanges et de rencontres entre Bordeaux et Košice. Faire un travail et une présentation collective a été l’enjeu de ce workshop.
Cependant, il ne s’agissait pas de contraindre les artistes à travailler ensemble mais de parier qu’en les laissant travailler les uns à côté des autres, des croisements et des frottements feraient évoluer le travail de manière différente, crééraient des jonctions, des collaborations et des étincelles. L’idée même de créer ensemble a provoqué des résistances, mais finalement, la majorité a joué le jeu. Des petits groupes se sont créés, croisés, mixés. C’est dans ce contexte que des œuvres ont émergé. Ces œuvres autonomes ont été placées auTNT pour servir comme décors, comme instruments.

L’idée des 24h Non-Stop est venue du TNT et a semblé intéressante dans la perspective d’un marathon inspiré d’ »On achève bien les chevaux » le film de Sydney Pollack.
Chacun faisait la même performance toutes les demi heures.
L’épuisement a modifie les formes, les a affirmées, a secoué et relié les uns
aux autres pour tenir bon.
Cette performance collective posait clairement la question de la condition de l’artiste. Afin de permettre aux étudiants, artistes et enseignants de travailler dans les meilleurs
conditions possibles, les locaux du TNT ont été intégralement mis a leur disposition.
Pour cette action, le TNT s’est chargé de l’organisation matérielle pour les artistes, enseignants et étudiants, et de l’organisation de la manifestation a Bordeaux.

Participants : Reus Martin Baran, Amaury Daurel, Francois Duhayon, Victor Feher, Pierre
Florence, Jean-Philippe Halgand, Jennifer Harispe, Marta Jonville, Beata Kolbašovska, Jean-Paul Labro, Eddie Ladoire, Guillaume Laidain, Lenka Magova, Nicolas Meusnier, Jakub Pisek, Sebastien Souchon, Anna Tretter, Boris Vaitovič, Linda Van Dalen.
Quatre étudiantes de l’EBABX : Camille Groll, Aude Mondoloni, Aurore Pascual et Anne Euler.