CV Marta Jonville EN

#PublicSpaces #DeepEcology #MakeItPublic #PoliticalWalks #Research #SocialSculpture #Mutation #EcologicalTransition #RelowdPoliticFromBottom #EnvironnementalHistory #Capitalocène #Commons

Marta Jonville is a curator, researcher, artist, and cultural organizer. She is a member of the un-space collective LUNIK.

EDUCATION AND TRAINING​

  • SPEAP, SciencesPo Paris, Master in Arts and Politics created by Bruno Latour

  • I-TEAM 2016/2017 European programme of cultural and social innovation – Relais Culture Europe

  • ENSAD Ecole Nationale Supérieure d’Art Décoratif de Limoges – DNSEP (Master) 1994

  • Hull School of Art and Design – 1992

  • Faculty of Science and Technology, University of Limoges, Administration of Culture 1995

SCHOLARSHIPS & PRICES

  • French ministry of culture 2004

  • Opline Prize 2009

  • French ministry of culture 2016

CURATORIAL

  • The Walking School, Social Sculpture in progress

  • Des Ensembles, exhibition in collaboration with Łukasz Białkowski and Tomas Matauko in the Polarium of La Fabrique Pola in Bordeaux, France. 

  • Mechanizmy Porozumiewania, exhibition in collaboration with Tomas Matauko and Piotr Sikora in MOS in Krakow, Poland. 

  • Mechanizmy k dohode, film program and exhibition in collaboration with Tomas Matauko in Tabačka KulturFabrik in Košice, Slovakia. 

  • Deadline, exhibition in collaboration with Tomas Matauko in Multi Arts Center Bakelit in Budapest, Hungary

  • Mécanismes pour une entente, Social Sculture, Poland, Slovakia, Hungary, Romania

  • Feedback – Kosice, Slovakia Barbara une Hache dans un Coeur // Québec – Trois Rivière – Montréal

HIGHER EDUCATION

  • Teacher for EBABX Bordeaux, Open studio 2013 / 2014

  • Teacher for The Academy of Fine Arts in Krakow – ASP : Open studio 2013 / 2014

  • Teacher in Tuke, Art Faculty, Kosice, Slovakia, Open Atelier « Performance in public spaces. »

NGO INVOLVEMENT

  • Founding member and unifying of Post-models/ performing & feminist group

  • Founding member of Fabrique Pola

  • Founding member of PointBarre

RESIDENCY PROGRAM

  • Théatre Nanterre Amandiers, 2017-2018 – Research – Occupy Earth

  • Art & Nature, Ecopunk : animal cause & radicale ecology / Sant Cruz 2017

  • Walking School, Entropia + La Gare Mondiale in Athens for the Documenta 14, May 2017 

  • Le Bel Ordinaire, Pau, France, January and June 2017 

  • Walking School, Sweden, December 2016 

  • Résonnances – Leibzig / September 2016 

  • Mieszkancy Galeria-Sobieskiego 24/11, Krakow – PointBarre AIR Programm, 2012/2014

  • Not Quiet, Sweden, July 2010

  • Feedback – PointBarre & Tabacka Kulturfabrik AIR program. Kosice, Slovakia, 2008/2010

  • Barbara une hache dans un coeur, itinerant résidences : Quebec, Trois-Rivière, Montreal, La

  • Sauvagine/Nova, « The Activists Chronicles » six-month residency in Nova Sauvagine radio, Bordeaux, France

  • Import / Export, La Fonderie Darling, Montreal, Quebec, 2002

  • PERFORMANCES
    «Mechanisms for a tent» Slovakia and Hungary

  • «Utopia, wyspa, ręka i głos» Mieszkancy Galeria-Sobieskiego 24/11, Krakow

  • «Various things about various things» Performances and talks, curated by Damien Airault / F.A.I.T. / Krakow

  • Poetry, Not Quiet, Fengersfors, Sweden

  • “On the Beach”, Not Quiet, Fengersfors, Sweden

  • 24 hours of performances, Feedback TNT Bordeaux, France

  • “Alice Hole”, Les Grandes Traversées, curated by Jared Gardinger, Bordeaux, France

  • “Will always dance with utopias”, Performance Use the-Festival City, Kosice, Slovakia

  • “Prototype for a Mobile Dance Floor”, performance for Noc Noc 09, VGS Gallery, Kosice, Slovakia,

WORSHOPS

  • Earth Policy Workshops, Théâtre Nanterre Amandiers, 2018

  • I-TEAM / Bergerac, Valencia, Kiev, Leipzig, Istanbul, Shiefield, 2016/2017

  • NBorder, organised by l’Ecole des Beaux Arts Pau Pyrénnées in Bardenas desert, Spain

  • Feedback, TNT, Bordeaux, with french and Slovak artists, Bordeaux, France

  • FotoFiction, Tabaska Kulturfabrik, Kosice, Slovakia

  • Lieux Possibles curated by Le Bruit du Frigo, Bordeaux, France

  • Un an, un artiste, une oeuvre work program ordered by the school Mirail, Bordeaux

  • Le Grand Atelier in EBABX, École d’Enseignement superieur d’art de Bordeaux, France, curated by Damien Airault

La Palabre #0 – Mardi 17 juin 18h – Café Pompier

La Palabre - Crédit : PointBarre

Deux années après une première idée de la part de Marta Jonville et Nadia Russell Kissoon (portail Art Flox), sous la réimpulsion d’Eric Chevance (Artfactories-AutresParts) et en partenariat avec Rue89 Bordeaux, La Palabre s’établit au Café Pompier à Bordeaux Sainte-Croix le mardi 17 juin, entre 18h et 20h.

Venez participer à une édition 0, où chacun(e) apporte ce qui lui apparaît essentiel à travailler, à débattre, dans le cadre d’une programmation de thématiques culturelles et artistiques à l’année. Des thématiques initiant une nouvelle vision politique et opérationnelle pour une grande ville, émanant de ses propres acteurs. 

Texte de présentation :

Dans les contextes politique et économique actuels, l’art et la culture ont du mal à émerger dans le débat public. Les préoccupations liées à la crise ont occulté ce secteur qui représente intellectuellement et économiquement un pan non négligeable de notre civilisation. Ce manque de considération, lié à l’urgence de régler des problèmes sociaux et sociétaux, provoque l’exclusion de l’art et de l’artiste de la société.

Ceci s’illustre, depuis plus d’un mois, par des décisions municipales qui annulent des festivals, baissent des financements, fragilisent des projets, limogent des directeurs…

Les discours qui sont tenus pour justifier ces décisions tournent tous autour du même argument : il faut faire des économies. Une logique gestionnaire qui nous semble surtout une vision à court terme, alors que nous savons qu’économiser sur la culture génère en réalité un appauvrissement. Un appauvrissement de la vie collective, un appauvrissement de la pensée, de l’intelligence, de la sensibilité, bref, un appauvrissement de la condition humaine.

Plus encore, on constate partout que les projets artistiques et culturels qui restent préservés, sont soumis à des politiques urbaines plus globales, qui ne ciblent pas la pertinence spécifique du rôle de l’art et des artistes, mais tendent à l’instrumentaliser au sein des politiques de métropolisation. Ses nouvelles politiques semblent se désintéresser de son liant culturel et humain.

C’est pourquoi il nous semble urgent de mener une réflexion sur le devenir de l’art et de la culture dans notre société contemporaine. Cette réflexion pourrait, sous forme de concertations publiques, définir les besoins et les méthodes de gestion.

C’est pourquoi il nous semble aujourd’hui essentiel de reconstruire une parole politique de l’art et de la culture. Cette parole se doit d’être collective, ouverte, citoyenne, non-partisane, mais surtout, elle doit dépasser le simple constat pour devenir opérationnelle.

Ces réflexions diffusées largement, associées à la parole politique, peuvent devenir analyse et force de proposition. C’est pour cela qu’elles doivent être documentées et faire l’objet de publications auxquelles il sera possible de se référer. Sur ces bases pourront se construire des propositions concrètes et pertinentes pour le renouvellement de la politique culturelle et artistique d’une grande ville.

Nous proposons donc un cycle de rencontres régulières, à raison d’une soirée par mois ou tous les deux mois, thématisées et évolutives. Si nous commençons à avoir quelques idées sur les questions à traiter, nous souhaitons aussi construire le programme avec tous ceux qui seraient intéressés par cette initiative.

Nous vous proposons donc de vous retrouver pour en débattre le 17 juin pour mettre en forme et au clair les besoins de notre culture dans la cité.